Posted in Antartide Conferenze Eventi Home

Antarctique, Nations Unies de la planète

Antarctique, Nations Unies de la planète Posted on 7 Febbraio 2019

CONFERENCES: Isolé aux confins de la Terre, protégé par les remparts d’un océan tumultueux et d’une ceinture de banquise infranchissable, l’Antarctique est resté longtemps un continent inconnu et inaccessible, drapé d’une solitude cristalline. Pendant des millénaires – depuis que le philosophe grec Aristote au quatrième siècle avant Jésus Christ avait imaginé l’existence d’une Terra australis incognita dont le poids devait équilibrer celui des terres alors connues de l’hémisphère boréalil a fait fantasmer les hommes, comme une sirène. Cependant, personne ne l’avait jamais vu, car cette terre inconnue des antipodes n’était qu’une idée, un rêve. L’éxtrême nord de la planète, posé sous la constellation de la Grande Ourse, portait le nom de Arktos (Ours); pour des raisons de symétrie, à l’opposé de Arktos un continent appelé Antarktos devait donc exister. La légende de l’Antarctique était née.

Découvert depuis environ 200 ans (autour de 1820) l’Antarctique est encore le moins connu des continents de la Terre. Vaste comme 26 fois la France, recouvert de glace au 98%, il cache encore de nombreux mystères sous son carapace glacé. Il y a une cinquantaine d’années, les scientifiques ne connaissait pas l’épaisseur exacte de ses calottes de glace. Aujourd’hui, grâce aux instruments transportés par des satellites et des avions, ou tirés par des tracteurs, l’épaisseur des deux calottes a été établie: en moyenne 2 km (avec une épaisseur maximum de 4 km, soit 13 fois la tour Eiffel).

Les scientifiques ont découvert que sous la chape immaculée sont enfouis environ 400 lacs d’eau douce liquide, des fleuves, des canyons et une mystérieuse chaîne de montagnes, les Monts Gamburtsev, grande comme les Alpes. Des énigmes passionnants, que les scientifiques sont en train de décrypter.

Ce continent du bout du monde n’appartient à personne: pas besoin de passeport pour débarquer en Antarctique. Le continent est géré par un Traité international de paix (le Système du Traité sur l’Antarctique); ce traité n’a jamais été enfreint depuis son entrée en vigueur, en 1961. Il n’y a jamais eu de guerres en Antarctique. La collaboration entre Américains et Soviétiques existait même pendant la Guerre Froide. En Antarctique les revendications territoriales, l’exploitation des ressources minières et les activités militaires sont interdites. L’environnement est préservé à 100%.

Sur ce continent dédié « à la Paix et à la Science » des scientifiques et des techniciens de tous les pays du monde collaborent pacifiquement. Ils ont tous le sentiment d’appartenir au même clan, à la même tribu: la tribu des polaires. Ce clan compte environ 5.000 personnes pendant l’été austral et un millier en hiver, sur un continent une fois et demie plus vaste que l’Europe!

L’histoire de la découverte et de l’exploration de l’Antarctique est un magnifique récit de courage et de détermination. C’est une source d’inspiration pour les enfants, les adolescents et le public de tous âge. La faune également suscite aussi le plus grand intérêt: il suffit de voir le succès extraordinaire du film La marche de l’Empereur, tourné à la base française Dumont d’Urville en terre Adélie.

ANDRILL Projet Flexhibit (c) University of Nebraska Lincoln, ANDRILL, NSF – Traduction en Français de Lucia Sala Simion – pour télécharger les autres posters de ANDRILL cliquer ICI
ANDRILL Projet Flexhibit (c) University of Nebraska Lincoln, ANDRILL, NSF – Traduction en Français de Lucia Sala Simion
ANDRILL Projet Flexhibit, (c) University of Nebraska Lincoln, ANDRILL, NSF – Traduction en Français de Lucia Sala Simion

Lucia Sala Simion est une journaliste scientifique avec une formation de médecin. Depuis la parution de son ouvrage dédié à l’Antarctique (Antarctique, coeur blanc de la Terre, Editions Belin, Octobre 2007) Lucia tient des conférences sur l’Antarctique pour le grand public et les écoles, en France, en Italie et ailleurs. En 2008 son ouvrage est sélectionné par le bureau central de l’International Polar Year pour une collection de livres dédiés aux régions polaires de la Terre et obtient le Prix «Beau Livre» de l’Académie de Marine. Lucia Sala Simion a participé à 8 expéditions en Antarctique, dont 3 à la base franco-italienne Dôme C pour photographier la construction de la base Concordia et le projet de forage glaciaire EPICA. Elle a également participé au projet de forage dans les sédiments marins ANDRILL SMS, près de la base américaine McMurdo. En 2006 Lucia a obtenu le Graduate Certificate in Antarctic Studies à l’Université de Canterbury à Christchurch, en Nouvelle Zélande. En juillet 2010 Lucia rejoins une expédition sur la calotte glaciaire du Groenland, au camp du projet de forage glaciaire NEEM (North Greenland Eemian Drilling Project, 77° N), où les foreurs et les glaciologues atteignent le socle rocheux à 2537,36 m de profondeur. Cette expérience a permis à Lucia d’être témoin de projets de forage glaciaires en Antarctique ainsi qu’en Arctique (pour des études de paléo-climatologie). De 2006 à 2016 Lucia Sala Simion a été membre du Conseil Consultatif des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF).

Conférence à la Fondazione Golinelli à Bologne (Fondation scientifique privée, crée par le mécène Marino Golinelli).
Conférence à la faculté de Médecine de l’Université privée HuniMed, Humanitas – Rozzano – Milano.

     POURQUOI DES CONFERENCES SUR L’ANTARCTIQUE ?

  1. L’Antarctique  est une des plus importantes «machines climatiques» de la Terre et un des témoins du réchauffement climatique.
  2. Le continent est entièrement dédié «à la Paix et à la Science»: c’est une réserve naturelle qui n’appartient à aucun pays et qui est patrimoine de l’Humanité; scientifiques et techniciens de tous les pays collaborent pacifiquement en Antarctique. LES NATIONS UNIES DE LA PLANETE.
  3. On n’a pas besoin de passeport pour débarquer en Antarctique;
  4. Il est géré par un Traité de Paix unique: le Système du Traité sur l’Antarctique, entré en vigueur en 1961.
  5. Il n’y a jamais eu de guerres en Antarctique (même pendant la Guerre Froide, Soviétiques et Américains collaboraient pacifiquement)
  6. C’est le continent le plus mystérieux de la Terre: sous la glace sont cachés environ 400 lacs d’eau douce et une chaîne de montagnes grande comme les Alpes, que personne n’a jamais vu de ses propres yeux. Les calottes de glace contiennent le 80% d’eau douce de la planète.

                                          SUJETS DES CONFERENCES

Introduction: un continent qui n’appartient à personne, dédié à la Paix et à la Science. La Terra Australis Incognita des premiers explorateurs Geo-politique. Un exemple unique sur nôtre planète.

Différence Antarctique-Arctique.

Origine géologique de l’Antarctique; le climat du passé en Antarctique; des dinosaures en Antarctique (et autres fossiles)

Sous la glace, le continent dévoilé: lacs sub-glaciaires (Vostok, Ellsworth, etc.) et fleuves, monts Gamburtsev, volcans, canyons…. Les volcans de l’Antarctique: la terre de Marie Byrd, l’Erebus, le mont Melbourne, le mont Sidley, Deception island,…

Comparaison avec d’autres mondes: Enceladus, une des 60 lunes de Saturne.

Origine des calottes glaciaires, rôle de la glace vis-à-vis du climat planétaire (cryosphère) Les explorateurs de l’Antarctique: Dumont d’Urville, James Clark Ross, le Commandant Charcot, Robert F. Scott, Ernest Shackleton…..(ainsi que les explorateurs modernes: Sir Edmund Hillary et Vivian Fuchs, Claude Lorius à la station Charcot, Jean-Louis Etienne et Transantarctica, ….)

Comment arrive-t-on en Antarctique? (moyens de transport des expéditions polaires)

Les bases scientifiques et la vie quotidienne dans les stations en Antarctique; les bureaux de poste en Antarctique.

Les principaux projets scientifiques: glaciologie, paleo-climatologie, océanographie, géologie, astrophysique et astronomie, médecine, biologie, recherche des météorites, etc.

La faune de l’Antarctique (manchots, phoques, orques, baleines, insectes, poissons avec molécules antigel); découverte de colonies de manchots empereurs depuis l’espace

Les moyens de transport en Antarctique (avions, brise-glace, hélicoptères, motoneiges, etc…); les traverses, convois de tracteurs à chenillettes

Les effets du changement climatique en Antarctique et le futur de l’Antarctique

Le tourisme

Littérature et films sur l’Antarctique;

La philatélie polaire

Les Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF): la terre Adélie, les îles Crozet, Kerguelen, Saint-Paul, Amsterdam (où se trouve la plus vaste Réserve Naturelle de France). La faune, la flore. Découverte et explorateurs: Marion Dufresne, Kerguelen, Cook, JC Ross, Raymond Rallier du Baty,… Bases scientifiques: Alfred Faure, Port-aux-Français, Martin-de-Viviès. Recherche scientifique.

POSTERS DU PROJET ANDRILL: http://www.andrill.org/flexhibit/flexhibit/materials/index.html

AUTRES CONFERENCES DE LUCIA SALA SIMION:

L’Antartide all’American School of Milan

     http://www.newsdaipoli.it/conferenze-sullantartide-nazioni-unite-della-terra/    

MOYENS TECHNIQUES REQUIS

  1. Un projecteur
  2. Un écran
  3. Un micro